Assemblées Générales électives des AAPPMA
avatar

nettoyage 2015 gaule lucenois05Je suppose que la très grande majorité d’entre vous, chers lecteurs d’esoxiste.com, n’a pas manqué de relever qu’en cette fin d’année allait se tenir les AG électives de vos AAPPMA.

Il m’a paru important de revenir sur cela pour que chacun appréhende ce qui est en jeu avec ces élections.

Pour commencer, ce sont les délégués des AAPPMA qui élisent le bureau de votre fédération départementale, donc si vous n’en êtes pas satisfait des dates d’ouverture ou autres vous savez que vous pouvez en toucher un mot à votre président d’ AAPPMA qui aura bientôt à voter.

AG fédé 2012-22

 

Pour le reste, c’est du très classique mais revenons y un peu. Une AAPPMA est une association agrée de pêche et de protection du milieu aquatique. Généralement la seconde mission n’est que peu prise en compte car rares sont les AAPPMA a déposer plainte en cas de pollution, plus encore si cette pollution vient d’un riverain du cours d’eau qui leur laisse à disposition. La plupart du temps c’est même la mairie, dans les petites communes et les villes moyennes qui est souvent à l’origine de pollutions par l’état vétuste de la station d’épuration….Et là l’ AAPPMA aura des scrupules à embêter la mairie de sa ville.

ag trite morvandelle 201509L’ AAPPMA gère surtout la pêche, elle se charge d’empoissonner, nettoyer les abords et selon les personnes qui composent le bureau elle favorisera ou non un type de pêche. Il est évident que si le bureau est composé  de 80 % de carpistes, on parlera peu de carnassiers.

Je reviendrai juste sur un détail, c’est le bureau qu’on appelle aussi conseil d’ administration qui décide de tout et c’est le président qui est mandaté pour mettre en œuvre ces décisions. Généralement c’est le contraire qu’il se passe, le président décide et le bureau obéit ! Sauf si dans ce bureau se trouve un homme ou une femme courageux qui saura lui rappeler qui décide légalement.

Une association agrée l’est par le Préfet, les comptes doivent être vérifiés et approuvés, c’est pourquoi dans la pratique ils sont envoyés à la fédé qui est sensée surveiller la gestion des AAPPMA. Là où le bât blesse une fois de plus c’est l’absence de pouvoir coercitif de la fédé sur la gestion des deniers d’une AAPPMA. Si l’ AAPPMA du chabot conquérant de Mouchoux sur Trufilière a 60 adhérents mais 60 000 euros sur ses comptes, la fédé n’y peut rien !!

Même le Préfet n’y peut rien car il n’est pas interdit à une AAPPMA de détenir de l’argent si elle ne fait pas de bénéfices et encore, un compte livret est souvent toléré bien que contraire à la loi de 1901.

Lucenay-07-mars-09Cet exemple est légion, énormément d’ AAPPMA vivent sur un tapis d’argent confortable qui ne sert à rien. Les papys à leur tête n’aiment pas dépenser, ne veulent pas investir pour la réhabilitation des milieux, le rempoissonnement,  l’aménagement…Et l’argent des cartes arrive tous les ans…

Si je dis papys c’est exprès, car j’ai rarement entendu parler de ce type de comportement avec des AAPPMA gérées par des gens plus jeunes. Je ne fait pas de racisme anti vieux j’observe juste objectivement ce qui se passe, pourtant nombre d’ AAPPMA ayant un bureau composé de 100 % de retraités sont novatrices et exemplaires.

Il me paraît inopportun qu’une AAPPMA soit gérée par un bureau dont la moyenne d’ age est de 70 ans voir plus, les dirigeants seront en total décalage avec les attentes de leurs membres, il faut donc que les jeunes, les trentenaires, les quadras, les quinquas ….S’engagent aussi.

 

Une AAPPMA c’est aussi un percepteur bénévole, c ‘est elle qui encaisse les cartes et redistribue l’argent à l’état via la fédé et la FNPF. Avec le site « carte de pêche.fr » on simplifie le rôle du trésorier mais certaines dispositions absurdes continuent d’exister. Par exemple dans mon département, suite à une disposition du règlement relatif à la caisse de compensation,  je peux de chez moi prendre ma carte partout en France mais chez mon détaillant c’est seulement sur l’AAPPMA du secteur ! Ca, c’est une situation intolérable car contraire à l’esprit de liberté d’adhérer où l’on veut.  J’espère que les élections prochaines régleront  ce problème avant qu’un gros malin comme moi saisisse le tribunal administratif pour une discrimination faite aux petites AAPPMA n’ayant pas de magasin de pêche sur leur commune.

ag fédé 71 201530

 

Pour contrer les AAPPMA et les fédés  qui ne veulent rien faire, il n’y a qu’une solution celle de s’engager au sein du conseil d’administration. Pour cela, la seule condition statutaire est d’être membre depuis deux ans, donc d’avoir une carte 2014 et une 2015. Ensuite il suffit de se faire connaître au président et de se présenter aux élections.

Des élus bien installés depuis des lustres, par pur esprit de clocher vont tenter d’organiser un scrutin de liste pourtant  c’est un scrutin nominal qui est légal et est élu un homme pas une liste.  Dans les petites AAPPMA c’est huit membres minimum qui doivent être élus donc les huit ayant récoltés le plus de voix.

Malheureusement ce scrutin a son coté pervers car un imbécile peut être élu sur un malentendu, et dans mon secteur il y en a un sévère ! Autre coté pervers, certaines petites AAPPMA n’arrivent pas à élire 8 membres et sont donc condamnées à perdre leur agrément. Résultat, elles seront phagocytées par une voisine plus grosse, et plus c’est gros moins c’est bien entretenu !!

Vous voulez changer les choses sans pour autant devenir président, un poste usant et peu gratifiant, sauf si vous visez plus haut, tentez de vous faire élire au conseil d’administration en faisant campagne. Une fois élu vous pourrez essayer d’imposer vos idées au reste du conseil. Ca arrive plus souvent qu’on ne le pense et certains conseils d’administrations sont boostés par du sang neuf.

Par contre cet engagement vous liera pour 5 années. Une durée plutôt longue qui demande à bien réfléchir avant de poser sa candidature et d’éventuellement être élu. Vous devrez vous investir, être là pour les nettoyages, les alevinages, voir même les manifestations  de type fête de village.  Un tel engagement est intéressant et vous fera découvrir que tout n’est pas si simple que derrière un clavier.

A ce sujet, si tous les énervés de claviers, les rois du commentaire sur Facebook, ceux qui ont des solutions parfaites pour tous les sujets « pêche » s’engageaient  au sein du conseil d’administration d’une AAPPMA, on aurait peut être la meilleure organisation halieutique du monde, mais là je délire !!

Quand à moi, je repart pour un mandat dans ma petite AAPPMA  « la gaule lucenoise » si bien entendu je suis élu !

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in AAPPMA, Fédérations, Vie des AAPPMA et des fédés and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.