Assemblée générale de la fédération de pêche de Saône et Loire 2013
avatar

 

C’est le samedi 2 mars à Louhans que s’est déroulé la 72 ème assemblée générale de la Fédé de pêche de Saône et Loire. Nous avosn été accueillis cette année à Louhans par une AAPPMA qui peut se targuer d’avoir l’âge de 115 ans et de rassembler environ 1500 membres. Une assemblée générale qui restera dans les annales puisqu’à l’unanimité ont été voté les quotas carnassiers en règlement intérieur.

 

L’AG a commencé à 09h00 devant environ 250 membres de bureau d’AAPPMA par la partie remerciement et appel puis c’est la député Untermaier qui est intervenue pour souligner sa méconnaissance du monde la pêche en précisant qu’elle avait pêché une fois des « carpes soleils ». Le président Guyonnet l’a interpellé et lui a demandé son aide pour développer la pêche de loisir. La fédé 71 c’est 37 826 membres en 2012.

Il a précisé dans son propos liminaire que face à la raréfaction du brochet, il fallait prendre des mesures et que de voir des pêcheurs pros tendre leurs filets devant les entrées de frayères était insoutenable. De même, la fédé se heurte aux pros qui refusent toute extension des secteurs carpes de nuit.

le Président Guyonnet interpelle la députée

En 2012 la fédé a suivi 39 réunions au siège fédéral, 157 réunions dans le département (DDT, EPTB, Conseil Général, AAPPMA…etc) ce qui indique qu’elle travaille pour les pêcheurs.

La partie compte rendu financier a fait ressortir que 37 826 cartes avaient été vendues en 2012 ce qui place le département en 1er pour les cartes majeurs et les cartes découverte femme. 

Le résultat net est positif pour 13 126 euros, résultats validés par le cabinet comptable KPMG et les commissaires aux comptes. La réserve de fonctionnement est de 762 686 euros, soit moins d’un an de budget. 

En 2013 un animateur pêche sera embauché sur les fonds propres de la fédé, il assurera des animations dans les milieux scolaires et les écoles de pêche.

Accueil des participants devant un café

 

Actuellement une nouvelle règlementation (instruction ministérielle) voit le jour et les nouvelles AAPPMA  ne pourront se créer que si elles compteront au moins 150 membres. Ce qui veut dire que nous ne sommes pas prêts de voir de nouvelles AAPPMA. De même une réflexion est menée envers les plus petites afin qu’elles se regroupent au tout d’un moins qu’elles se montent en communauté d’AAPPMA afin de mutualiser  et d’avoir une gestion plus cohérente par bassin.

A titre personnel ceci ne me plait guère même si la vision cohérente par bassin est un bon point et que certaines petites AAPPMA vivotent et n’ont plus assez de bénévoles. Pourtant le fait de ne plus avoir la liberté d’association ou tout du moins de la restreindre me gêne fortement.

 Avant les questions diverses l’AG s’est orientée vers le point clé : Les quotas carnassiers. Après une présentation par Rémy Chassignol très argumentée sur la nécessité de quota brochet et l’augmentation de la taille de capture pour favoriser la reproduction des femelles, le débat s’est engagé.

93 % des sondés (AAPPMA) en 2012 se sont révélés favorables aux quotas et 77 % favorable à l’augmentation de la taille légale.

Un auditoire rassemblant la quasi totalité des AAPPMA du 71

Les quotas tels que pris par certaines préfectures n’ont pas de base légale et sont attaqués au Tribunal Administratif par les pêcheurs pros qui ont toutes les chances de gagner. La fédé propose un règlement intérieur aux AAPPMA qui doit avoir une notion éducative plus que répressive et ne demandera pas à la préfecture un arrêté. Tout en sachant que la FNPF travaille à une refonte de la loi pêche et que ces points font partie de la volonté de changement.

Ce règlement intérieur ne sera vraiment appliqué qu’en 2014, 2013 est la phase de réflexion et d’information au public. Point négatif, il ne s’appliquera qu’aux amateurs, les pros pourront continuer comme avant.

Avantages du quota en règlement intérieur : Valeur pédagogique, complète les actions de restauration de frayères, argument de poids face à l’administration, renforce l’étiquette protection des milieux aquatiques, pêche plus moderne et respectueuse et pour terminer prend de l’avance sur un futur décret en conseil d’état et prépare les esprits.

 Les quotas proposés sont de 3 sandres/jour/pêcheur avec une taille de 50 cm mini, 1 bass par jour/pêcheur/30cm et un brochet/jour/pêcheur) 60 cm.

 

Pour l’anecdote alors que les débats étaient élevés et que les arguments étaient proposés pour ou contre, un ancêtre, visiblement amoureux de s’entendre parler, à monopolisé la parole plusieurs minutes pour s’insurger contre « le bas de lignes aciers » pour les brochets….. Comme d’habitude ce type de propos inutiles à fait redescendre d’un coup le niveau avant qu’il ne redécolle à nouveau.

Le principe des quotas a alors été mis aux votes et c’est unanimement que les présidents d’ AAPPMA présents les ont votés. Félicitation, alors que le staff de la fédé ne pensait pas cela gagné  d’avance. Je  tiens à saluer ces présidents responsables qui ont écouté, débattu dans le calme et pris une décision que nul ne pourra désormais contester.

 La partie questions diverses est arrivée avec son lot d’interrogations récurrentes : Que peut on pêcher en période de fermeture…. ?? 

Concernant les pêcheurs pro, la fédé à insisté pour que certains comprennent que ce n’est pas elle qui leur attribue des lots sur le domaine public. Elle pèsera de tout son poids pour que des réserves soient instaurées à proximité des frayères pour empêcher le massacre des pros en fin d’hiver. Elle condamne vigoureusement la fermeture du sandre au 14 mars  et s’indigne sur le fait que les pros puissent bloquer l’implantation de nouveaux parcours carpes de nuit.

Une salle bien concue pour ce type de congrès

Pour évoquer la mauvaise foi des pêcheurs pro (je considère personnellement qu’ils n’ont rien à faire en eaux intérieures) voici un propos sympa évoqué lors de réunions communes et rapporté par la fédé. Les pros disent que mettre des filets devant les frayères en mars n’est pas grave car ils peuvent remettre à l’eau vivants les brochets. Par contre sur l’argument de nouveaux parcours No Kill bass, ils déclarent que les poissons n’ont aucune garantie de survie après capture dans un filet et s’opposent donc à tout nouveau parcours No Kill Bass. Deux poids, deux mesures et une bonne brouette de mauvaise foi….

 Concernant l’ouverture du carnassier début juin demandée par quelques AAPPMA, l’EHGO va déjà empocher de l’argent de l’amende de la Fédé 71 ( 3000 euros) qui ne respecte pas la date du 1er mai. Il vaudrait mieux décaler le sandre au 1er juin et garder le brochet au 1er mai. La réflexion est engagée et on verra pour 2014.

 Prix des cartes de pêche, celle journalière est à 9.5 euros, soit en moyenne deux fois plus cher que dans le privé. Selon la fédé la faute en revient à la CPMA, personnellement si la fédé, les APPMA et la part caisse de compensation était divisé par deux on aurait une carte à 6 euros 25 cts, alors imaginez sans les 3 euros de la CPMA…. 

les présidents très attentifs devant la présentation des techniciens

Concernant les cartes de pêche, dont celle découverte femme ou la fédé à conclu à l’égalité homme femme, je rappellerai que mon épouse paye 30 euros pour pêcher à 1 canne et moi 89 pour 4 cannes, donc en extrapolant mon épouse devrait payer 120 euros pour 4 cannes ? Où est donc l’égalité, une carte à 20 euros serait à mon sens plus équilibrée et plus juste.

  L’enquête et les résultats sur le poids économique de la pêche en France sont toujours en cours, les résultats seront peut être connus en 2014 ou à la Saint Glinglin.

 Je vous passe les autres questions trop techniques ou en rapport avec l’administration d’une AAPPMA…

On peut féliciter les AAPPMA  de Cuisery, Macon, Crêches sur Saône  et Pierre de Bresse  de leurs  questions pertinentes qui ont élevé le débat.

 Selon les analyses fédérales, on constate une hausse de 4.9 % des pêcheurs depuis 2011 et une hausse régulière depuis 2009. La carte journalière a fait un bond de 48.8 %  (+ de 4000 cartes) et là je ne rejoins pas l’analyse qui parle d’un tarif attractif (9.5 euros) mais selon  moi qui est du à la possibilité de prendre sa carte facilement  par internet pour faire découvrir la pêche à un copain ou au fils du voisin.

 

1010 cartes ont été prises par internet en 2012 et à ce jour c’est près de 1000 qui ont déjà été prises pour 2013 donc le record sera largement battu. L’age moyen du pêcheur 71 est de 52 ans pour la carte personne majeure et 42 ans pour la journalière et hebdomadaire. 10 % des cartes sont des étrangers au département, 68ù de ceux ci sont des départements limitrophes. 26 nationalités ont pris des cartes en 2012 avec 81 % d’allemands

 Concernant l’augmentation de la carte de pêche, le président Guyonnet a tenu à préciser devant l’assemblée qu’il s’était opposé à l’augmentation de 3 euros de la CPMA en s’abstenant lors du vote à la FNPF. Il s’est opposé aussi à l’augmentation de la  vignette EHGO de 1 euros en quittant la salle avant le vote.

 La fédé a rappelé que le poids économique de la pêche en Saône et Loire était de 11 millions d’euros. A ce sujet le lancement officiel du guide pêche et tourisme en Saône et Loire qui combine coins de pêche, logement et restauration. Une bonne idée  qui répertorie les zones publiques tout autant que les privées.

 Cette AG s’est terminée à 12h30 avec l’impression d’une maturité et d’un niveau de réflexion sur l’halieutisme qui me parait avoir grandement progressé depuis 3 ou 4 ans. Nous nous sommes ensuite retrouvé au banquet où les débats se sont poursuivis dans la bonne humeur.

 

Pour info, le site internet de la fédération de Saône et Loire sera bientôt totalement restructuré. Plus clair, plus moderne et efficace il sera un outil efficace pour informer les pêcheurs du département.

Je remercie les membres de l’AAPPMA de Louhans pour leur accueil et les permanents de la fédération pour tout le travail qu’ils fournissent au service des AAPPMA.

 Gardez la pêche.

About sylvain l'esoxiste

51 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Fédérations, Vie des AAPPMA et des fédés. Bookmark the permalink.

10 Responses to Assemblée générale de la fédération de pêche de Saône et Loire 2013

  1. Humbert says:

    Bonsoir

    Aurais tu une idée du budget annuel de la FD 71 ? même approximative

    Merci Cordialement

  2. Humbert says:

    Bonjour,

    Combien y a t il de salariés dans aujourd’hui la plus grosse fédération en terme de vente de cartes ? Je trouve aussi que le 71 progresse dans les idées de gestion mais je m’étonnerai toujours du nombre impressionnat d’Aappma ( 72 ) … c’est ce qui me fait vous demander le nombre de salariés car j’imagine que la gestion doit être lourde .
    Bien cordialement
    Henri Humbert Président de l’AAPPMA de Neuville sur Saône ( Rhône )

    • Bonjour Henri, ma réponse sera peut être inexacte car je ne travaille pas pour la fédé mais de mémoire, deux techniciens (ingénieurs), deux secrétaires, 4 agents de développement (gardes). Pour 2013 un animateur pêche sera embauché sur les fonds propres de la fédé, certains des autres emplois sont subventionnés par la FNPF.
      A titre personnel concernant les AAPPMA, il y aurait une réforme à faire pour être plus efficient. Certaines ne gèrent qu’un tout petit plan d’eau et pourraient fusionner pour plus de force et de volontariats alors que d’autres gèrent bien trop de km de rivière pour être efficace.

  3. francis says:

    petit calcul sur le nombres de personnes pour fabriquer une canne a peche
    celui qui fait le design le fabriquant le representant le transporteur le vendeur l acheteur.
    multiplié par le nombres de magasins ça fait du monde en sacant que le representant à plusieurs cartes donc ça fait de l argent y compris pour nos sangsues de l état.

    • Quel peut bien être le rapport entre l’AG de ma fédé et le nombre de personnes pour faire une canne ?????

      • francis says:

        tout simplement pour faire comprendre dans une ag l impact sur l emploi d une canne à peche et un pecheur pro ensuite 150 personnes pour faire une aappma attention à la peche recreative.

  4. francis says:

    bonjour
    attention à la nouvelle réglementation pour 150 membres minimun pour faire une aappma.ça pourrait etre la programation de la peche associative.d ailleurs sur un salon un fabricant de leurres disait etre peu defendu par le gifa.quand aux pecheurs pro combien cela rapporte en emploi et taxes à l état combien rapportent les pecheurs .ceux sont des arguments à utiliser
    pour les quotas ça devrait etre au plan national tout simplement un quotat journalier et annuel avec une carte à perforer lors que l on garde le poisson.
    bonne ouverture à tous avec de belles rivieres
    ,

  5. fred 21 says:

    il fait tres bon vivre en saone et loire (502ans)
    amitier